Quick search
Search by brand
pixel_trans
pixel_trans


Information
 Tim-Tam Nature offers
 Terms of Delivery
 Payment methods
 Refills & News
 Why to use cloth diapers ?
 Sponsorship and loyalty points
 Birth list
 Cloth diapers Guide
 Who are we ?
 Friends websites

» Cloth diapers Guide
Cloth diapers Guide

 

 

Bénéficiez de -10% sur votre 1ère commande avec le code PRCO10

 

 

 

 

Les couches lavables

Le Guide Tim-Tam Nature

 

 

 


 

 

Les types de couches lavables                      Le stockage des couches sales

Les culottes                                                Conseils d’entretien

Les tailles                                                   Les matières

Comment s’équiper ?                                   Conseils anti-fuites

            Les accessoires                                          Pourquoi les couches lavables ?

 

 


Comment choisir ?

Si il existe une multitude de couches lavables différentes, c'est parce que chaque bébé a ses besoins et chaque parent ses propres attentes :

Selon que votre bébé mouille beaucoup ses couches ou pas, bouge beaucoup, dorme beaucoup, a une peau sensible, soit plutôt dodu ou menu..., sa couche idéale ne sera pas forcément la même que pour un autre bébé. Il y a aussi les parents qui ont une vie très active et qui vont privilégier des couches très simples d'utilisation et d'entretien, d'autres qui par contre ont tout le temps de pouponner et pour qui la couche lavable est un petit vêtement à part entière, qu'ils vont entretenir comme tel et même coordonner aux tenues de leur bébé.


Les différents types de couches lavables :

Les couches intégrales :

On distingue 4 types de couches lavables intégrales, les TE1 (tout-en-un), les TE2 (tout-en-deux), les couches à poche et les couches hybrides ou TE3.

Les intégrales TE1 :Ce sont les couches lavables les plus simples et les plus rapides d'utilisation. La partie absorbante de la couche est cousue à l'intérieur, et l'extérieur est complètement étanche. Il n'y a donc rien à ajouter, elle s'utilise exactement comme une couche jetable. Vous n'avez qu' à choisir ses systèmes de taille et de fermeture, sa matière et sa couleur ou ses motifs.

Les intégrales TE2 :La seule différence avec une TE1 tient dans le fait que l'insert absorbant se pressionne ou se place dans la couche. Il vous est donc possible de ne remplacer que cet insert si lors du change, la couche n'est pas mouillée.

Les couches à poche :sur ces modèles, l'insert absorbant se glisse dans une poche prévue à cet effet à l'arrière de la couche. Vous pouvez donc à votre gré ajouter un insert supplémentaire pour plus d'absorption, pour la nuit ou la sieste par exemple. Les couches à poche sèchent très rapidement car vous lavez l'insert séparément, du coup, si vous en avez d'avance, vous pouvez de suite la réutiliser.

 

Les couches hybrides :également nommées TE3, les couches hybrides s'utilisent aussi bien comme des couches lavables que comme des jetables. Elles sont spécialement conçues pour permettre d'alterner entre inserts lavables de différentes matières (bambou, coton bio, stay-dry) et inserts jetables. C'est un système innovant et pratique pour les parents qui hésitent à passer en 100% lavables ou qui ne peuvent pas toujours faire ce choix (crêche, nounou, vacances, week-end etc...)


Le système classique : couche, lange ou contour + culotte de protection :

Il s'agit d'un système très fiable, peut-être le plus sûr et le plus confortable pour bébé.  La couche absorbe et c'est la culotte que l’on ajuste par-dessus qui assure l'imperméabilité de l'ensemble.
Pour la partie absorbante, vous avez le choix entre le lange, le contour ou la couche préformée appelée aussi couche simple ou le plus fréquemment couche classique.

Le lange :Il s'agit d'un carré de tissu absorbant que l'on plie en rectangle ou en triangle, la culotte de protection fait tenir l'ensemble.
Le lange existe en différentes tailles selon les marques, il peut par la suite être réutilisé comme insert dans une couche à poche. C'est un système très économique, confortable et très bien adapté jusqu'à 6 mois environ selon  le gabarit de votre bébé. Dérivé du lange simple, le prefold appelé aussi lange chinois est un rectangle de tissu dont le centre est en double voire en triple épaisseur.

Le contour : Appelé aussi couche profilée, il est coupé comme une couche, sans système de fermeture et sans élastique. La culotte de protection maintient l'ensemble mais on peut le fermer plus efficacement à l'aide d'une attache de type snappi. Tout comme le lange, ce système est peu onéreux et convient surtout aux nouveaux-nés jusqu'à 4 à 6 mois.

La couche classique ou couche préformée :c'est une vraie couche, elle ressemble en tous points à une couche jetable, avec des élastiques à la tailles et aux cuisses, elle ferme à l'aide de pressions ou de velcros et se porte également sous une culotte de protection car elle est très absorbante mais pas imperméable. Elles sont proposées en diverses matières (coton, coton bio, bambou, chanvre, tencel...), toutes douces pour bébé et très absorbantes.

 

A noter: on ne change pas la culotte de protection à chaque change de bébé, mais seulement quand elle est humide. Il n'est donc pas nécessaire d'en acheter autant que des couches lorsqu'on s'équipe, une culotte pour 3 ou 4 couches suffit amplement.

 


 

Les culottes de protection :

Elles se portent au-dessus des couches classiques, langes ou contours. Elles assurent l'étanchéité du système. Elles ferment à l'aide de velcros ou de pressions, sont parfois munies de goussets et sont disponibles dans différents coloris et motifs.

Les culottes en PUL :ce sont les plus courantes, elles sont composées de nylon, de polyester enduit de polyuréthane laminé (PUL). Ces culottes sont particulièrement efficaces au niveau de l'imperméabilité. Il ne faut cependant pas les mettre au sèche-linge ni les laver à plus de 40° (sauf indication contraire portée sur l'étiquette de lavage), car les températures trop élevées abîmeraient prématurément le tissu. Elles sont parfaites pour la journée et sèchent très rapidement.

Les culottes en coton enduit :cette matière présente les mêmes propriétés que le PUL avec un touché coton, elle permet un plus grand choix dans les imprimés.

Les culottes en polaire :Très respirantes, elles sont fabriquées dans un polaire épais et étanche tout en laissant circuler l'air. Idéales pour la nuit ou la sieste, elles laissent l'humidité s'évaporer et évitent ainsi la macération. Elles sont très faciles d'entretien et sèchent rapidement.

Les culottes de laine :Ce sont les culottes de protection les plus naturelles. Très respirantes et étanches grâce à la présence de la lanoline (sécrétée par la peau des moutons), elles sont idéales pour les bébés à la peau sensible. L'humidité s'évapore lentement par la culotte et la peau du bébé reste plus sèche à l'intérieur de la couche. Elles nécessitent cependant un entretien particulier, car il convient de les faire tremper dans un bain de lanoline toutes les 2 ou 3 semaines.  Mais leur confort reste inégalé, c'est le soin à donner à bébé si il souffre d'érythème fessier ou de peau très fragile ! déclinaisons de la culotte de laine, vous trouverez également des shorties ou encore des longies de protection (pantalon culotte).


Les culottes ou couches d'apprentissage :

 

Ces "couches" son étudiées pour absorber un petit accident et permettre à l'enfant de ressentir une légère humidité ce qui l'encouragera petit à petit à la propreté. Elles sont en général composées d'éponge de coton bio absorbante et d'une couche de PUL pour l'imperméabilité, ce qui empêchera les vêtements de votre enfant d'être mouillés. Elles sont confortables et faciles à enfiler pour le tout-petit ce qui permet un double apprentissage !


Les culottes ou couches de bain :

Une alternative esthétique et écologique aux couches de bain jetables ! , composées de coton pour le confort de bébé et de PUL pour l'imperméabilité, les culottes de bain sont idéales pour la piscine, les bébés nageurs ou la plage. Il faut savoir qu’elles sont conçues pour retenir les selles, pas l'urine.


Les tailles :


Multi-tailles ou taille unique ?, vous avez là un vrai choix à effectuer, bien qu'il soit tout à fait possible de panacher...

Les couches multi-tailles :elles seront toujours parfaitement ajustées à votre bébé puisque conçues exactement pour son gabarit à un moment donné, mais forcément vous devrez vous équiper deux ou trois fois en couches lavables. Nous en reparlerons en détail plus loin, mais même en faisant  ce choix, vous resterez largement gagnant sur le plan financier par rapport aux utilisateurs de couches jetables. D'autant plus si vous souhaitez utilisez vos couches lavables pour un 2ème enfant, car vos couches ayant été moins lavées, elles seront forcément moins usées.

Les couches tailles uniques: elles sont bien entendu plus économiques, mais il faut savoir qu'elles sont rarement vraiment adaptées aux bébés de moins de 5 kg, alors si pour certains ce poids est très rapidement atteint, ce n'est pas le cas de certaines petites crevettes !, vous pouvez donc très bien faire le choix de commencer avec des langes ou des couches spéciales nouveaux-nés ou prémas, puis passer aux intégrales ou aux classiques taille unique dés que votre bébé a dépassé un certain poids. Ce n'est qu'une des nombreuses possibilités qui s'offrent à vous. Chacun fait selon ses aspirations, ses finances et selon son petit utilisateur !

 

Pressions ou velcros ?

Vous installez les velcros comme vous le souhaitez telles des attaches de couches jetables. Les pressions sont elles aussi ajustables, souvent à plusieurs rangées, elles permettent de multiples positions. Le plus rapide est bien entendu le système des pattes auto agrippantes à velcros mais il faut savoir qu’elles vieillissent moins bien que les pressions et qu’elles n’aiment pas le sèche-linge. Si vous comptez utilisez vos couches lavables pour un second enfant, il peut être judicieux d’opter pour les pressions.



Comment s'équiper ?

Pour les couches :


Les chiffres ci-dessous sont données à titre indicatif, ce sont des moyennes qui s'entendent à raison d'une lessive tous les 3 jours :

Equipement complet pour des intégrales multi-tailles :

  • 15 couches de jour par taille (X3) soit 45 couches.
  • 3 couches de nuit par taille (X3) soit 9 couches.
  • Feuillets de protection jetables et/ou voiles polaires.
  • 8 doublures ou inserts supplémentaires optionnels.

Equipement complet pour des intégrales taille unique :

  • 16 couches de jour.
  • 4 couches de nuit.
  • Feuillets de protection jetables et/ou voiles polaires.
  • 5 doublures ou inserts supplémentaires optionnels.

Equipement complet pour des classiques multi-tailles :

  • 18 couches par taille (X3) soit 54 couches.
  • 4 culottes de protection par taille (X3) soit 12 culottes.
  • Feuillets de protection jetables et/ou voiles polaires.
  • 8 doublures supplémentaires optionnelles.

Equipement complet pour des classiques taille unique :

  • 20 couches.
  • 4 culottes de protection par taille (X3) soit 12 culottes.
  • Feuillets de protection jetables et/ou voiles polaires.
  • 5 doublures supplémentaires optionnelles.


Les accessoires utiles ou indispensables :

Les doublures (ou boosters): Les doublures se placent dans la couche directement au contact de la peau de bébé, elles sont recommandées pour la nuit, la sieste ou encore les longs trajets.
elles renforcent le pouvoir d'absorption de vos couches lavables. On peut les trouver dans diverses matières comme le coton, le coton bio, le chanvre, le bambou, le Tencel..., quand elles sont recouvertes de suédine ou de micropolaire, elles combinent absorption et effet fesses au sec.

Les inserts:L'insert est la partie absorbante des couches intégrales à poches, il est généralement fourni avec. Il se glisse dans la poche de la couche et se retire pour faciliter son entretien et son séchage. Pour la nuit, la sieste ou les longues promenades, on ajoute autant d'inserts que nécessaire.

Le papier de protection:Il s'agit de feuillets de papier biodégradables en cellulose, vendus en rouleau, en étui de carton ou en sachet. Le feuillet de protection se dépose dans la couche au contact de la peau de votre bébé. Lors du change, vous n'avez qu'à rouler et jeter le papier dans les toilettes. Pour plus d’économie et d’écologie, sachez que lorsqu'il 'y a pas de selles, vos feuillets se lavent en machine (de préférence dans un filet pour linge délicat), ce qui permet de les réutiliser 3 à 4 fois.
Il existe 2 types de papier : un papier fin et un papier épais. Le papier épais étant idéal pour les bébés allaités aux selles plus liquides.

Le voile polaire:Il s’agit d’un tissu polaire (ou micropolaire) de forme rectangulaire ou profilée qui a la particularité de maintenir les fesses de bébé au sec. Vous pouvez l'utiliser en alternance ou à la place du papier de protection. Les selles n'accrochant pas sur ce type de tissu, Il vous suffira de secouer le morceau de polaire au dessus des toilettes pour en ôter les selles.

Le voile en bourrette de soie: Ce voile possède des propriétés calmantes. En contact direct avec la peau à la place du feuillet de protection ou du voile en polaire, il est un excellent remède contre les érythèmes fessiers et les irritations. Il doit par contre être lavé à la main et à l’eau froide avec un shampoing laine et soie.

Le snappi : Il s'agit d'une petite attache en plastique souple à trois branches permettant de maintenir en place les langes ou contours sans risque de blessure pour l’enfant.

Le seau ou poubelle à couches:muni d'un couvercle, il vous permet de stocker vos couches sales en attente de lavage, choisissez sa taille suivant la fréquence à laquelle vous laverez vos couches.

Le sac à couches :Un sac de transport imperméable ou  vous sera  très utile lors de vos déplacements avec votre enfant et encore plus si ce dernier commence la crèche ou la nounou.

Stockage des couches lavables :

Vous stockerez vos couches sales dans un seau ou une poubelle prévue à cet effet,  n'importe quel seau peut faire l'affaire à condition d'être parfaitement étanche et d'être muni d'un couvercle.
Vous avez le choix entre deux systèmes, le stockage à sec ou le stockage dans l'eau; Si vous choisissez de stocker à sec, vous pouvez également rincer vos couches avant de les mettre dans votre seau ou pas..., c'est très libre, les nombreux forums sur les couches lavables regorgent de façons de faire et d'astuces différentes !

Un gant de toilette imprégné de quelques gouttes d'huile essentielle d'arbre à thé aura un effet bactéricide et assainissant, pour la fraîcheur, vous pouvez également utiliser l'huile essentielle de lavande.


Entretien des couches lavables :

Avant toute première utilisation :faites tremper vos couches lavables neuves dans l'eau froide durant 12 heures au moins pour ouvrir leur capacité d'absorption et éviter leur rétrécissement, effectuez ensuite un 1er lavage en machine à 40° ou 60° selon les couches choisies.

Vos couches lavables seront au maximum de leur capacité d'absorption après une dizaine de lavages.

Vos couches lavables peuvent tout à fait être lavées avec le reste de votre linge, vous n'êtes pas obligés de faire des lessives séparées.
Que vous utilisiez ou non un filet à linge, fermez bien les velcros de vos couches avant de les mettre en machine.

Pour leur lavage, il est recommandé d'utiliser des lessives dites "vertes" à base d'agents naturels, sans phosphates, nitrates et autres additifs chimiques.
En raison de la glycérine qu'il contient, il est déconseillé d'utiliser un détergent à base de savon de Marseille, cela encrasserait vos couches. N'utilisez jamais de javel et évitez les adoucissants, ils diminueraient leur capacité d'absorption. Les noix de lavage ne sont pas recommandées non plus en ce qui concerne les couches tout du moins.

Evitez également l'utilisation du vinaigre blanc qui fait merveille sur le reste de votre linge mais risque d'abîmer les élastiques de vos couches. Pour détacher vos lavables, privilégiez l'utilisation de
sels ou savons détachants biologiques, ou encore du savon au fiel de boeuf. Le must pour les détacher étant de les faire sécher au soleil, qui est un blanchissant naturel !

Pour économiser votre lessive, pensez aux balles de lavage qui vous assureront un lavage plus performant et des couches plus douces et mieux rincées !

Certaines couches passent au sèche-linge, d'autres pas mais attention aux velcros qui peuvent s'abîmer plus rapidement avec son utilisation.


Le décrassage:
 
Tous les 2 ou 3 mois, il vous faudra penser à décrasser vos couches lavables pour désincruster les tissus d'éventuels résidus de crème et de détergent. Le décrassage est également recommandé après une gastro-entérite ou si votre eau est très calcaire.

Pratique : lavez vos couches propres à 60° si elles tolèrent cette température, sinon à 40°. Ajoutez simplement à votre machine 2 cuillères à soupe de cristaux de soude (appelé aussi carbonate de soude), 1cuillère à café de bicarbonate en guise de lessive et un demi verre de vinaigre d'alcool dans votre bac à assouplissant. Programmez un cycle long et un double rinçage.

Note :il n’est pas utile de décrasser les culottes de protection.


Les matières :

Le bambou :

C'est la matière la plus douce au toucher avec une apparence soyeuse et brillante. Le bambou permet des couches naturellement anti-bactériennes et respirantes provenant d'une source de matière brute durable, qui se cultive sans engrais ni pesticide.

Les couches en bambou sont 60 à 80% plus absorbantes que le coton, elles sont particulièrement souples et fines, ce qui a pour avantage de faire des petits popotins !

Elles demandent par contre un temps de séchage plus long que le coton.

 

Le coton :

Le coton a généralement un coût moins élevé que les autres matières, son entretien est facile, il sèche rapidement et ne cause pas d’érythème fessier. Il reste écologique comparé aux couches jetables et aux tissus synthétique, mais il faut avoir conscience que sa culture consomme énormément de pesticides. Le coton est particulièrement sensible aux insectes nuisibles ce qui oblige lors de sa production à utiliser davantage de produits chimiques que pour d’autres produits agricoles.


Le coton biologique :

Avec toutes les qualités du coton standard, le coton biologique est produit sans recours à une chimie agricole dangereuse, ce qui le rend plus sain non seulement pour les utilisateurs mais également pour les paysans qui le cultivent. En découlent de ce fait des conditions de travail plus justes et plus dignes sur les lieux de production. Il est plus sain pour la santé de vos enfants.

Voir notre article « Pourquoi le coton Bio»sur le Tim-Tam blog.


Le chanvre :

Le chanvre est naturellement thermorégulateur, il a la particularité d'être frais en été et chaud en hiver, il possède également des propriétés antibactériennes et antifongiques. C’est un tissu respirant et très résistant qui est 5 fois plus absorbant que le coton, presque autant que le bambou. Il se cultive sans aucun engrais, pesticides, fongicides et insecticides car Il pousse rapidement et facilement, il se renouvelle en 4 mois environ, ce qui est particulièrement intéressant sur le plan écologique. Par contre, son temps de séchage est assez long et on peut lui reprocher un coté un peu rêche lorsqu’il sèche à l’air libre ainsi que le fait de conserver plus facilement les odeurs.
 
Le Tencel:

Les tissus Tencel® (comparables au lyocell en France) appartiennent à une nouvelle génération de fibres en viscose produites à partir d’eau et d’un solvant organique. Ces fibres sont garanties 100% biodégradables. La matière de base en est la cellulose. Leur fabrication requiert une quantité d’eau nettement inférieure à celle des fibres de coton. Ce textile se distingue par sa haute absorption de l’humidité ainsi que par sa solidité et sa résistance. De plus, il ne perd en rien de sa belle douceur après le lavage.

Voir notre article « Focus sur le Tencel »sur le Tim-Tam blog.


Le stay-dry :
Cette matière haute technologie conçue pour évacuer rapidement l'humidité de la peau de bébé est très efficace et laisse la peau de bébé sèche au toucher. Ce tissu léger 100% polyester aide à la prévention des rougeurs, se tache moins et se rince très facilement.
Cette matière s'adresse également aux parents soucieux de la vitesse de séchage. Le Stay-Dry sèche plus rapidement que les autres matières.


Le polaire :

Le polaire (les tissus en polaire sont issus du recyclage) permet de garder les fesses de bébé au sec. En fait, cette matière laisse passer l'humidité vers la partie absorbante mais elle est hydrophobe, donc la couche ne restera pas humide en surface.La micropolaire a pour caractéristiques principales d’être plus fine et plus légère.


Le microfibre :

Le microfibre  est un tissu synthétique fabriqué par la synthèse de composés chimiques. Pour le fabriquer, on utilise du plastique qui est fondu puis transformé en fils. C'est donc un matériau issu du pétrole. Malgré tout, ce tissu a été grandement utilisé ces dernières années dans la confection de couche, principalement avec l'arrivée des couches à poche (il ne se porte pas à même la peau). Il est respirant et absorbe très rapidement, plus que le coton mais moins que le bambou ou le chanvre. Son entretien est très simple mais il a tendance à se griser au fil des lavages.

 

La suédine :

100% polyester (une face brossée douce, une face jersey), elle laisse passer les liquides tout en restant sèche, c'est l'effet bébé au sec ! Tout comme la polaire, la suédine est hydrophobe. La suédine est untissu très doux et léger,Il sert principalement pour l'intérieur des couches lavables.


La laine :
La laine a la propriété d’être thermorégulatrice. Elle est constituée de 85% d’air et forme ainsi un coussin d’air naturel disposant d’excellentes qualités d’isolation.  Elle évacue l’humidité beaucoup plus rapidement que le coton végétal par exemple. Sa composante de graisse naturelle (la lanoline) assure un effet anti-bactérien. D’un confort incomparable, la laine est idéale pour les bébés à la peau fragile ou souffrant d’eczéma ou d’érythème. Elles nécessitent par contre un entretien particulier, car il convient de les faire tremper dans un bain de lanoline toutes les 2 ou 3 semaines et de les laver avec une lessive ou un shampoing adapté.

 

La soie :
La soie rafraîchit et calme la peau, lui crée un environnement agréable et agit de manière anti-inflammatoire. Elle s’avère être un précieux soutien qui favorise une guérison naturelle, en particulier lorsque les fesses de bébé sont rouges et irritées (bourrette de soie.)


Le PUL :

Le polyuréthane laminé est une matière imperméable et respirante, utilisée essentiellement dans le revêtement extérieur des couches ainsi que pour les culottes de protection.

 

Le minkee :

Il s’agit d’une fourrure fine et douce utilisée  pour l’extérieur de certaines couches intégrales. C’est une matière 100% polyester dont l’envers en jersey.

 

 

Conseils anti-fuites :

 

- Vérifiez avant tout que la couche et éventuellement la culotte de protection, sont bien installées et bien ajustées. Si vous utilisez une feuille de protection, elle ne doit pas « sortir » de la couche, sous peine d’entraîner le liquide avec elle. Si vos couches sont des multi-tailles, assurez-vous que celle que vous utilisez est bien adaptée au gabarit de votre bébé. Les élastiques ne doivent ni trop serrer, ni bailler.

 

- Ne serrez pas trop le body de votre bébé, préférez un body un peu trop grand plutôt que trop ajusté.

 

- Pour la nuit ou la sieste, ajoutez une doublure (appelé aussi booster) ou un insert supplémentaire, à l’exception de certaines couches lavables spécialement conçues pour la nuit comme la couche intégrale Sweet-Night de La P’tite Prairie.

 

- N’utilisez pas d’assouplissant (il imperméabilise les couches), de lessive à base de savon de Marseille, de noix de lavage.

 

- Evitez les produits détachants ou blanchissants.

 

- Divisez par 4 votre dose habituelle de lessive.

 
 

Pourquoi les couches lavables ?

 

D’emblée les 1ères caractéristiques pour définir les couches lavables d’aujourd’hui sont écologiques, économiques, plus saines pour bébé et pour finir et juste pour le plaisir esthétiques !

 

Et pour les apprécier encore davantage, il faut savoir à quoi on les oppose …

 

Les couches jetables en quelques mots :

 

Jusqu’à la propreté, un enfant est changé en moyenne 5000 fois, si vous utilisez des couches jetables, vous remplirezl’équivalent d’une pièce de 10m³ de ses changes sales, soit une tonne de déchets et ceux-ci mettront 200 à 500 ans pour se décomposer totalement.

 

Les couches jetables polluent lors de leur fabrication, de leur acheminement mais également lors de leur décomposition.

Leur fabrication nécessite un verre de pétrole par couche et de la cellulose extraite des arbres, pour un enfant en couches jetables, 5 arbres sont abattus. Elles ne se recyclent pas. En terme de gestion des ordures, elles sont soit traitées dans des centres d’enfouissement techniques et polluent le sol et les nappes phréatiques en libérantméthane et acides, soit traitées par incinération en rejetant des dioxines lors de leur combustion. Les dioxines étant mises en cause dans la prolifération de certains cancers.

 

En 1988, du benzol (reconnu cancérigène) a été trouvé dans le gel des couches absorbantes par l'organisme Öko-Test. Du furane et donc de la dioxine (une des substances les plus toxiques pour l’homme, 1000 fois plus toxique que le cyanure de potassium) ont ensuite été détectés en 1989 dans la cellulose et l’enveloppe des couches jetables. En 2000, c’était au tour de Greenpeace d’y trouver du TBT (tributyl étain), ainsi que d'autres substances hautement toxiques perturbant le système immunitaire.

 

La fabrication des changes jetables s’avère également très dispendieuse en eau (plus de 20 litres par couche), alors que comparativement une couche lavable utilise 7 litres d’eau pour son entretien.

 

Les couches jetables représentent plus de 520 000 tonnes de déchets chaque année.


 

Les couches lavables sont écologiques :

Comme tout « produit », l’impact des couches lavables sur l’environnement n’est bien entendu pas nul même si il n’a rien à voir avec celui des couches jetables.

Pour commencer, leur production est peu polluante, les matières utilisées dans leur conception sont exemptes de procédés chimiques et la plupart du temps renouvelables rapidement comme le chanvre, le bambou ou encore l’eucalyptus utilisé pour le Tencel. 

La culotte de protection appelle l’utilisation de plastique pour le PUL, mais elle impacte peu sur l’environnement en raison du peu d’exemplaires nécessaires (3 par taille pour un enfant). Il convient également de préciser que certaines couches lavables sont fabriquées en tissus biologiques ou utilisent le polaire issu du recyclage de bouteilles en plastique.

Les personnes réfractaires aux couches lavables vous rétorqueront souvent que le lavage en lui-même n’est pas très écologique de par sa consommation en eau et en électricité. Il  convient de souligner qu’une couche lavable nécessite 7 litres d’eau par utilisation (pour la machine à laver le linge et les WC), soit 3 fois moins qu’une couche jetable.
Concernant l’électricité consommée (autour de 0,1 kwh), la lessive et l’usure du lave-linge (ce dernier, comme l’ensemble des appareils électroménagers, est intégré depuis 2008 en France à une filière spécifique de retraitement une fois mis en déchetterie - ce qui n’est pas encore le cas des couches jetables). Il faut également prendre en compte que les selles des enfants, jetées dans les WC, sont immédiatement évacuées par un réseau adapté au traitement de tels déchets.

Après des centaines d’utilisations, une couche lavable mettra moins de 6 mois à se décomposer totalement. Les résidus rejetés dans l’environnement lors de ce processus sont peu impactant pour les sols.

Les couches lavables sont par conséquent beaucoup plus respectueuses de l’environnement, tant par leur fabrication que par leur usage puisqu’elles sont par définition lavables, donc réutilisables, et ce même pour plusieurs enfants.
 


Les couches lavables sont économiques :

En termes de coût, vous vous en doutez, le budget des couches jetables est assez impressionnant. Si vous effectuez environ 5 500 changes en 2 ans et demi pour un seul enfant, vous dépenserez entre 1000€ et 2000 € pour acheter des couches jetables (selon les marques).

Si l’investissement est plus important au début, les couches lavables sont bien plus économiques que les jetables au final. Comptez entre 500 et 1200 euros d'économies pour un enfant sur 2 ans et demi (achat et entretien compris), et entre 2200 à 2700 euros d’économies en tout si vous avez un 2ème enfant, qui réutilise le stock de couches lavables de son aîné.

Le tableau ci-dessous a été élaboré avec des coûts moyens. Pour chaque catégorie de couches lavables, vous aurez le choix entre plusieurs gammes de prix selon la marque, la matière ou encore l’imprimé. De plus, comme indiqué au début de notre « Guide couches », vous pouvez tout à fait panacher tailles uniques, multi-tailles ou encore langes ou contours pour commencer puis couches lavables tailles uniques quand bébé grandit. Il y a de multiples possibilités !  

Le prix des jetables a été déterminé par une moyenne des différents prix du marché, aussi bien ceux des couches à prix discount que ceux des grandes marques incontournables.

 

Pour un 2ème bébé en couches lavables, vous n’aurez qu’à racheter des feuillets de protection jetables, à moins que vous n’utilisiez que des voiles en polaire et dans ce cas, l’économie sera encore plus grande.

 

 

 

Equipement

Pour 1 bébé en lavables

Pour 2 bébés en lavables

Pour 1 bébé en jetables

Pour 2 bébés en jetables

Classiques multi-tailles soit 54 couches + 12 culottes + 8 doublures + feuillets protection

 

980

 

1040

 

1650

 

3300

Classiques taille unique soit 20 couches + 12 culottes + 5 doublures + feuillets protection

 

480

 

540

 

1650

 

3300

54 intégrales multi-tailles + 8 doublures + feuillets protection

 

1165

 

1225

 

1650

 

3300

20 intégrales taille unique + 5 doublures + feuillets protection

 

475

 

535

 

1650

 

3300


Ces données ont de plus été calculées pour une lessive tous les 3 jours, si vous faîtes une machine 1 jour sur 2, vous pouvez réduire ce budget d’un tiers !, d’autant qu’il est utile de rappeler que les couches se lavent avec le reste de votre linge sans problème. Il n’est pas nécessaire de faire des lessives séparées.

 

Autre astuce économique et écologique : pensez à revendre ou à mettre en location vos couches lavables une fois que vous n'en aurez plus besoin (entre 50 et 70% de leur prix d’achat si elles sont en bon état).

 

A ce coût d’achat, vous pouvez ajouter, les frais d’entretien de vos couches lavables, c'est-à-dire, l’eau, l’électricité et la lessive. Pour 3 machines par semaine pendant 2 ans et demi, on peut compter une moyenne de 150€ (cf.« Les couches lavables, ça change tout ! », de C. Beneytout). Ce chiffre n’étant vraiment valable que si vous faîtes des lessives séparées pour vos couches lavables, ce qui n’est encore une fois pas une obligation.

 


Les couches lavables sont esthétiques :

 

Les images parlent d’elles mêmes … :)

 

 

 

 

 
 

We recommend you

Français English
My birth
list

Multicriteria search

Clothes

Clothing Sizes

Nappy system

Diapers Size

Material

Closing system

Using

Options


Most popular

Organic cotton baby sweater Pocket  Grey Iobio
Organic cotton baby sweater Pocket Grey Iobio

16.50 €



Organic cotton pants ecru Iobio
Organic cotton pants ecru Iobio

12.90 €



Organic Romper pleated velours Ecru Iobio
Organic Romper pleated velours Ecru Iobio

21.00 € 16.80 €



Knit wool pants Grey Iobio
Knit wool pants Grey Iobio

18.50 €



Knit wool Overall Grey Iobio
Knit wool Overall Grey Iobio

35.50 € 28.40 €



Popolini Organic CottonTraining Pants Konfetti
Popolini Organic CottonTraining Pants Konfetti

11.50 €



Organic pyjama suit IOBIO blue & grey
Organic pyjama suit IOBIO blue & grey

21.50 €



Organic pyjama suit IOBIO Cranberry
Organic pyjama suit IOBIO Cranberry

22.50 €



Knit wool Kimono Shirt Grey & natural striped Iobio
Knit wool Kimono Shirt Grey & natural striped Iobio

24.50 €



Organic cotton Crawler Red stripes Iobio
Organic cotton Crawler Red stripes Iobio

13.90 €



Organic pyjama suit IOBIO Pink & grey
Organic pyjama suit IOBIO Pink & grey

21.50 €



Iobio Organic CottonTraining Pants St-Malo
Iobio Organic CottonTraining Pants St-Malo

11.50 €



Newsletter
Your E-mail

Your name